Partager cette page :

Modélisation du polissage laser de pièces obtenues suivant les procédés primaires d’usinage et de fabrication directe

le 9 juillet 2015

11h45

ENS Rennes Amphithéâtre

Soutenance de thèse de Benoit Rosa (laboratoire IRCCyN - équipe MO2P)

Soutenance de thèse

Soutenance de thèse

Résumé de la thèse :

En vue d’atteindre la qualité fonctionnelle dictée par le cahier des charges, une pièce mécanique nécessite la réalisation de plusieurs opérations. Ainsi, la chaine manufacturière est composée de différents procédés de fabrication. Les procédés primaires permettent l’obtention de surfaces, qui pour des fonctions esthétiques ou tribologiques nécessitent la réalisation d’opérations de parachèvement. Les procédés de polissage conventionnels disposent d’inconvénients qualitatifs, productifs, environnementaux ou sanitaires, et en vue de pallier ces différentes problématiques tout en améliorant la qualité des surfaces, le procédé de polissage laser est investigué.

Ces travaux de thèse s’intègrent dans un contexte global de fabrication par l’investigation du procédé de polissage laser en fonction de deux procédés primaires : l’usinage et la fabrication directe.

Dans une optique de maitrise, et à partir d’investigations expérimentales et de modèles comportementaux, ces travaux permettent de proposer un protocole ainsi qu’une méthodologie de détermination des paramètres opératoires. Efficaces au sein des domaines de faisabilité et optimal, les outils proposés prennent en considération différentes fonctions objectif qualitatives. Aussi, compte tenu des avantages de la fabrication directe, ces travaux de thèse investiguent le polissage laser de pièces de formes complexes et de sections minces.

Les paramètres optimaux déterminés permettent d’obtenir une réduction de rugosité surfacique de 99%. Enfin, la méthodologie d’investigation souligne l’importance de la topologie de la pièce lors du choix des paramètres opératoires.

Thématique(s)
Recherche - Valorisation

Mise à jour le 7 mars 2016